IROND'AILE

 

 

 

CONCEPTION

 

Cet appareil est destiné à la construction d'amateur à partir d'un lot matière. Le bois, solution éprouvée et accessible à tous avec des moyens limités, s'impose pour ce type de construction. Le carbone, à des rares exceptions, conduit à des masses à vide prohibitives et sa mise en œuvre n'est pas à la portée de l'amateur. Les composites seront utilisés là ou leur emploi se justifie (longeron, train d'atterrissage, carénages, recouvrement des ailes).

Les éléments sollicités sont dans un premier temps dimensionnés et mis sous contrainte de manière informatique puis testés en vraie grandeur pour valider les calculs.

La recherche de la masse minimale de chaque élément est le fil rouge de cette conception sans perdre de vue la réalisation facile par un amateur pour un coût modéré.

Coût modéré ne veut pas dire recherche à tout pris des composants les moins chers au détriment de la qualité: le bois sera de qualité aéronautique, les moyens de réalisation des pièces feront appel aux techniques les plus performantes: découpe laser ou en commande numérique, impression 3 D, réalisation des composites sous vide et étuvage.

Seuls ces moyens permettent d'obtenir des pèces précises. Les professionnels du secteur seront mis à contribution, leur expertise est la meilleure des garanties. Le gain de temps est considérable et justifie largement la dépense.

La forme de cet appareil s'inspire de ce qui a déjà été utilisé avec succès par le passé en évitant les conceptions actuelles ou l'aspect visuel a remplacé les essais en soufflerie. L'envergure de 10 m permet l'hébergement dans la plupart des hangars.

L'envergure de l'empennage est au gabarit routier et le démontage des ailes est simplifié à l'extrême. Le transport par la route est possible avec une remorque appropriée sans démonter l'empennage.

Le train tricycle a été retenu, malgré le handicap de masse.

Le moteur industriel d'environ 40 cv, mondialement diffusé est d'un prix acceptable et de conception éprouvée. Il est refroidi par air ce qui simplifie l'installation. Il sera allégé sans modifier sa constitution interne, gage de fiabilité. Voici les perfomances envisagées. L'emploi de ce moteur rend obligatoire l'utilisation d'une hélice à calage variable automatique en vol pour ne pas gaspiller la puissance. Pour plus d'informations visitez cette page.

Une autre possibilité est d'utiliser un moteur plus puissant, le D moteur s'impose en raison de sa légèreté. Dans ce cas, une hélice à pas fixe petit pas est un choix acceptable. Elle autorise des performances convenables sans pénaliser la distance de décollage. Par contre la masse à vide va augmenter de 20 kg environ.

Cette page donne des explications sur le choix de l'hélice.